Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Investir dans le secteur de la santé Un climat de croissance et des écosystèmes ambitieux

Partagez l'Article :

Tous les signaux sont au vert pour encourager les opérateurs privés à investir dans le domaine de la santé, au regard des choix stratégiques de l’État de promouvoir ce secteur, au même titre que l’éducation ou l’investissement productif. Les opportunités n’ont jamais été aussi nombreuses qu’aujourd’hui après le grand déploiement de moyens sanitaires opéré pendant la pandémie de Covid-19, mais aussi l’évolution du cadre réglementaire, l’augmentation de partenariats public-privé et la création du Fonds Mohammed VI pour l’Investissement.

Bien d’autres facteurs jouent également en faveur du développement du secteur de la santé, notamment la position du Royaume au carrefour des continents africain et européen, ouvrant la porte aux investissements étrangers, et le chantier national de généralisation de la protection sociale qui va rapidement amener les infrastructures de santé à répondre à une demande en soins croissante.

Porteurs de projets, à l’heure où le Royaume se dote de clusters dédiés à la filière santé et recherche scientifique, favorisés par tout un écosystème fédérateur d’échanges de forces vives et d’innovation, l’heure est venue d’investir avec confiance dans le domaine médical. Tour d’horizon d’un secteur en pleine expansion.

Révision du système national de santé

Pendant la période inédite et éprouvante de la pandémie de Covid-19 subie par le monde entier, le Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a démontré une résilience exceptionnelle. Aujourd’hui, un nouveau temps fort marque le développement du secteur de la santé à travers une réforme structurante destinée à renouveler 11 volets thématiques dont l’offre de soins, les établissements de santé et leur système d’accréditation, la planification territoriale de l’offre sanitaire, les partenariats public-privé, les ressources humaines, la formation et l’adoption d’une bonne gouvernance. La loi cadre n°6-22 relative à cette réforme a été publiée au Bulletin Officiel le 12 décembre 2022.

L’Axe 2 du Nouveau Modèle de Développement du Maroc

puise également son essor dans les recommandations du Nouveau Modèle de Développement du Maroc, et plus particulièrement son deuxième axe stratégique de transformation qui prône l’amélioration de la santé publique et dont chaque point ramène à une nécessité d’investissement en infrastructures de santé :


LA COUVERTURE MÉDICALE ET L’ORGANISATION TERRITORIALE

« La généralisation de la couverture médicale rend urgent et primordial de renforcer l’offre globale de soins pour mieux répondre à la demande des citoyens. (…) La refonte de l’organisation territoriale du système de santé et l’optimisation du parcours de soins s’avèrent nécessaires pour réduire la distance et les délais d’accès aux structures de soins, et pour résorber les écarts entre territoires. » (source NMD)


L’INNOVATION ET L’ENTREPRENEURIAT PRODUCTIF

« Afin d’accompagner le renforcement global de l’offre de soins, la Commission propose également d’encourager et d’appuyer l’innovation et l’entreprenariat productif dans le domaine de la santé et du bien-être, notamment pour la prévention et l’éducation sanitaire, la santé mentale, et les services à la personne (…). La Commission préconise également de favoriser la coopération public-privé lorsque c’est utile ; par exemple, pour le partage de plateaux techniques. (…) » (source NMD)

Les infrastructures de santé au premier plan à Agadir

En plus de l’aménagement de nouveaux établissements de santé qui entrent dans le cadre du Programme de Développement Urbain d’Agadir 2020-2024 et comprennent cliniques et centres de santé spécialisés, un nouveau pôle dédié à ce secteur appelle les investissements privés dans le quartier d’affaires Agadir Metropolitan Valley. Avec pour figures de proue le Centre Hospitalier Universitaire, la Faculté de Médecine et de Pharmacie et l’Hôpital de Psychiatrie, les nouveaux établissements bénéficient d’un écosystème dynamique amené à devenir une destination phare pour une importante patientèle de toute provenance. De même, le quartier Founty et la station balnéaire Taghazout Bay sont idéalement prédisposés à accueillir des cliniques privées et établissements de tourisme médical. En phase avec l’ambition nationale de renforcer et améliorer l’offre de santé, l’encouragement de l’investissement dans les infrastructures de soins et de formation liées à la santé est une priorité de la métropole d’Agadir.

Le chantier de généralisation de la couverture médicale

Le 14 avril 2021, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a présidé le lancement de la mise en oeuvre du projet historique de généralisation de la protection sociale dont le volet consacré à l’AMO (Assurance Maladie Obligatoire) doit profiter à 22 millions de personnes bénéficiaires supplémentaires pour toute couverture de frais de traitements, médicaments et hospitalisations. Le programme comprend également des volets en faveur des allocations familiales, des régimes de retraite et de la perte d’emploi.

Les ressources humaines et la formation

Au vu des ressources qui vont être nécessaires pour répondre à l’augmentation de personnes bénéficiaires de la couverture médicale, de nouvelles mesures visant le renforcement de l’encadrement et des compétences médicales sur l’ensemble du territoire ont également été adoptées dans le cadre du chantier de généralisation de la protection sociale. Cela se traduit par un soutien aux programmes de formation et l’ouverture aux compétences et aux investissements étrangers.

Partagez l'Article :
Investir dans le secteur de la santé Un climat de croissance et des écosystèmes ambitieux - Atlas original