Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Karim Achengli : Le Souss Massa ambitionne d’occuper la 3e place des régions du Maroc créatrices de richesses

Partagez l'Article :
Interview avec M. Karim Achengli, Président de la Région Souss Massa

Depuis son élection à la présidence du Conseil Régional du Souss Massa, le 8 septembre 2021, Monsieur Karim Achengli accorde une priorité absolue à la pérennisation de la progression des investissements engendrés par l’exécution du Plan d’Accélération Industrielle (PAI) du Souss Massa.

Dans sa vision du développement économique de la région, le Président prône un nécessaire recadrage de l’arsenal industriel du territoire et un renforcement de sa compétitivité pour maintenir une courbe ascendante et garantir la réussite du projet d’industrialisation du Souss Massa. Dans un entretien spécial accordé à l’Atlas Original, M. Karim Achengli présente une évolution du PAISM nécessairement portée sur la diversification de l’industrie et la fructification des acquis, en vue de positionner le Souss Massa sur le podium des régions leaders, créatrices de la richesse nationale.

Aujourd’hui, plus de quatre années après, les retombées sont positives à plus d’un titre. Tout d’abord, cette déclinaison a procuré à notre territoire une nouvelle vision économique et a apporté un nécessaire recadrage à l’arsenal industriel régional, ce qui a permis de regagner la confiance des investisseurs au niveau régional, national et international. En dehors des engagements pris dans ce cadre, notamment en matière de génération d’emploi et de captation de valeur ajoutée, la démarche industrielle basée sur les huit écosystèmes industriels a eu le mérite de réinventer l’ambiance industrielle au niveau régional. Cette déclinaison du PAI a été accompagnée par l’émergence d’un ensemble d’institutions, vecteurs de performances, qui ont réussi ce déploiement sur le plan de la gouvernance.

Parallèlement, des structures comme la Cité de l’Innovation et le Technopark, nées dans le sillage du déploiement du PAI, accompagnent les Startups et la Jeune Entreprise. La mobilisation de ces espaces de travail, nouvelle génération, a permis de décomplexer ce tissu et de lui assurer un accompagnement adéquat avec des conditions appropriées pour mener à bien l’implantation d’un tissu entrepreneurial axé sur l’innovation et la digitalisation. »

« Notre région a eu l’immense honneur d’être le premier territoire à l’échelle nationale à bénéficier d’une déclinaison régionale du Plan d’Accélération Industrielle (PAI). Ce privilège a constitué un moteur et une grande motivation qui ont permis à la Région d’honorer l’ensemble des engagements pris, le 28 janvier 2018 à Agadir, devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, lors du lancement effectif de ce déploiement industriel.

« Le Plan d’Accélération Industrielle du Souss Massa nous a permis de réorganiser la structure industrielle régionale. Étant donné l’importance de mettre à disposition un foncier adapté au développement industriel afin d’encourager l’investissement, nous avons mis en place plusieurs zones industrielles aux standards internationaux.

En effet, face à la demande accrue sur cette composante et afin d’optimiser les retombées du PAI Souss Massa, l’un des axes prioritaires est de continuer à disposer d’un stock suffisant à proposer aux futurs investisseurs et industriels. Le prix est également une condition sine qua non pour accompagner la pérennité de ce déploiement.

Aujourd’hui, la région est concurrencée par d’autres territoires qui ont mis en place un foncier industriel très accessible en matière de politique de prix.

L’un des axes d’amélioration est aussi la consolidation de l’infrastructure d’accueil. Un port commercial à vocation internationale, à l’image de ce que représente la région dans la cartographie actuelle du Maroc, est incontestablement le projet phare sur lequel il faut qu’on se mobilise. L’attractivité de la région, avec ses multiples facettes et son essor, passe aussi par la mise à niveau de l’Aéroport International Agadir Al Massira pour répondre aux aspirations de la Région et s’aligner sur l’image du renouveau urbain d’Agadir.

Outre le défi de la connectivité, le soutien de la TPME est une question primordiale que nous considérons comme un impératif pour le développement économique de notre territoire. Par ailleurs, la pérennisation du PAI-SM est indirectement liée au secteur touristique qui a été touché de plein fouet durant ces trois dernières années. Le tourisme est la vitrine de tout investissement, d’où la nécessité de consolider son appui et son accompagnement dans le cadre d’un marketing territorial au service de l’attractivité de la région. »

« En vertu de nos prérogatives, notamment relatives au développement économique de notre territoire et la promotion de l’investissement, le Conseil Régional a mis en place, dès le démarrage du PAI, une subvention de 250 Dhs/m2 conditionnée par la valorisation du foncier industriel dans la limite d’un hectare.

Aujourd’hui, nous envisageons de renforcer le package d’encouragement à l’investissement à travers la création d’un fonds d’investissement régional piloté par le Conseil Régional, en mesure de distinguer le Souss Massa des autres régions concurrentes et de proposer encore plus d’incentives à l’investisseur qui fera le choix de s’installer sur nos territoires. Ce fonds de soutien en cours d’étude sera un catalyseur majeur et pourra se déployer selon plusieurs mécanismes, comme les aides à fonds perdu, les prêts bonifiés ou l’investissement en capital. L’objectif étant de garantir à l’investisseur les conditions optimales pour la réussite de son projet en positionnant la région comme un acteur réel de la dynamique d’investissement que nous souhaitons voir s’installer dans notre région. »

Provinces de la région Souss Massa

« Cette question est au cœur du Plan de Développement Régional (PDR) actuellement en préparation. Un grand travail de priorisation devra être mis en place dans le cadre de la conception de cette vision stratégique fixant les actions de développement pour une durée de six ans, conformément à la loi organique n°111.14 relative aux régions. Notre seul mot d’ordre dans le cadre de notre mode opératoire est le développement économique de la région.

L’objectif est de faire partie des trois premières régions du Maroc en termes de création de richesse.

Il est question aussi de prendre en considération les secteurs phares de la région et leur complémentarité l’un par rapport à l’autre. En plus de l’économie, l’aspect social et la santé revêtent un caractère crucial pour le Conseil Régional. Ces trois grands thèmes conditionnent la prospérité d’une région, d’où le défi majeur d’améliorer ces indicateurs.

Il s’agit aussi de développer l’ensemble des territoires composant la région, pour une plus grande équité sociale et territoriale. Toutefois, il est nécessaire de considérer le rôle de locomotive que doit jouer la métropole d’Agadir en tant que chef-lieu de la région.

Agadir devra tirer les autres composantes de la région vers le haut afin de développer l’économie régionale, notamment l’économie sociale et solidaire, ainsi que l’ensemble des secteurs phares de la région dans le cadre d’une politique harmonieuse de développement. »

Partagez l'Article :
Karim Achengli : Le Souss Massa ambitionne d’occuper la 3e place des régions du Maroc créatrices de richesses - Atlas original