Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

PAI Souss Massa: Le bilan, 4 ans après son lancement

Partagez l'Article :

La métropole d’Agadir connaît, ces dernières années, une dynamique exceptionnelle sous l’impulsion de deux Programmes Royaux d’envergure, le premier en faveur de l’industrie et le second axé sur le développement urbain. 

L’heure est venue de dresser un bilan d’étape du Plan d’Accélération Industrielle du Souss Massa, lancé à Agadir le 28 janvier 2018 sous la présidence effective de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste. Avec déjà quatre années à son actif, la stratégie nationale industrielle déclinée au niveau de la région a permis d’opérer une grande avancée dans les différents secteurs qui lui sont rattachés. Alors que le Centre Régional d’Investissement Souss Massa vient de publier un état d’avancement relatif à ces premières années de mise en oeuvre, examinons de plus près l’atteinte des objectifs du PAI du Souss Massa.

Les écosystèmes prioritaires à la loupe:

Rappelons dans un premier temps que la définition du Plan d’Accélération Industrielle du Souss Massa a permis d’identifier des écosystèmes industriels prioritaires pour la région. Au nombre de 8, ils comprennent 3 écosystèmes historiques réunissant la Construction navale, l’Agro-industrie et la Chimie, et 5 secteurs émergents, leviers d’accélération industrielle incluant la Plasturgie, l’Automobile, l’Offshoring, le Cuir et les Matériaux de construction. Diverses conventions ont été signées dans le cadre du lancement du PAI pour accompagner leur essor.

Des zones industrielles à la carte:

Des zones industrielles à la carte de Souss Massa
Des zones industrielles à la carte de Souss Massa

Avec pour objectifs de structurer le développement industriel et de proposer aux investisseurs une installation rapide et facilitée, un ensemble de zones industrielles de dernière génération a été créé sur des emplacements stratégiques de la métropole d’Agadir et de l’ensemble de la région. Parmi les plus abouties dans leur développement, citons la Zone d’Accélération Industrielle avec 305 ha, dont la première tranche a été lancée sur 64 Ha, l’Agropole Souss Massa avec 150 ha, les Parcs Industriels Intégrés d’Agadir 1 et 2 avec, respectivement 35,6 ha et 30,76 ha, le Parc Industriel d’Ouled Teïma avec 105 ha et la Zone Industrielle de Tiznit avec 38,8 ha. En plus de mettre à la disposition des porteurs de projets des lots industriels clés en main, les nouvelles zones industrielles les font bénéficier des appuis, subventions et dispositifs engendrés par la mise en oeuvre du PAI du Souss Massa.

Des dispositifs de soutien à l’investissement:

Un guichet unique de prise de décision:

En parallèle du développement d’infrastructures adaptées aux activités industrielles, le Plan d’Accélération Industrielle du Souss Massa a permis de mobiliser des moyens destinés à soutenir l’investissement dans la région. La création de la Commission Régionale Unifiée d’Investissement (CRUI), guichet unique de prise de décision sur les projets, remplaçant l’ancien système de commissions multiples, a constitué une avancée considérable dans l’amélioration du délai de réponse et l’encouragement à l’acte d’investir. 

Après acceptation de son projet, l’investisseur bénéficie également de dispositifs de soutien au cours des étapes suivantes de son parcours grâce à une commission lui portant assistance lors de la pré-instruction de l’autorisation de construire, et un dispositif d’accompagnement, au niveau des institutions (Wilaya/CR/CCIS/CRI-SM/CGEM Souss Massa), pour l’intégralité des autorisations nécessaires à son installation.

Un guichet unique de prise de décision:

De plus, un mécanisme financier de soutien à l’investissement a été mis en place par le Conseil Régional Souss Massa. Cette subvention est calculée sur la base de 250 Dhs/ m² de foncier, pour une superficie maximale d’un hectare, dont le déblocage est conditionné par la valorisation des projets appartenant aux écosystèmes du PAI. De même, une prime à l’emploi a été instaurée, pouvant aller jusqu’à 10.000 Dhs pour chaque emploi stable créé dans les écosystèmes Automobile et Offshoring.

La Zone d’Accélération Industrielle Souss Massa, Fer de lance de l’industrialisation de la région

Grâce à un protocole d’accord signé lors du lancement du Plan d’Accélération Industrielle du Souss Massa, la région s’est dotée de sa première Zone d’Accélération Industrielle. S’implanter aujourd’hui dans ce type de zone permet aux investisseurs de bénéficier d’avantages fiscaux très compétitifs. Il en résulte que :

  • les entreprises créées avant 2020 bénéficient d’une exonération totale pendant 5 ans, puis d’une imposition de 8,75% pendant les 20 ans suivants pour passer à 15% au-delà de cette période.
  • les entreprises créées après 2020 bénéficient d’une exonération de 5 ans, suivie d’une imposition de 15% audelà des 5 ans.

Le CRI-SM travaille à l’identification d’investisseurs « locomotives », de projets industriels de taille importante et de projets à haute valeur ajoutée. La prospection s’oriente entre autres vers :

Les industries des énergies renouvelables (plaques photovoltaïques, éoliennes, traitement des eaux…) 

L’automobile 

L’industrie alimentaire 

Les industries pharmaceutiques et cosmétologiques etc …

Le CRI-SM développe des médias de promotion du territoire:

Pour faire connaître de tous l’ampleur des moyens mis en place dans le cadre du PAI Souss Massa et, par conséquent, encourager l’installation des porteurs de projets, la communication est au centre de toutes les attentions. Dans cette optique, un ouvrage détaillant les zones industrielles de la région a été réalisé en version papier, appuyé d’informations générales sur la métropole et ses leviers de développement. Il est aujourd’hui largement diffusé et téléchargeable au format PDF sur la page d’accueil du CRI-Souss Massa. Dans la même lignée, un site dédié aux zones industrielles a été créé pour offrir une cartographie des opportunités en version digitale et une interface interactive d’orientation. En parallèle, le Centre Régional d’Investissement Souss Massa organise ou participe régulièrement à des conférences thématiques retransmises en ligne pour un plus grand auditoire. agadirinvest.com et zonesindustriellessoussmassa.ma

Le succès des écosystèmes industriels:

Avec un objectif ambitieux de 19.000 emplois, une convention signée lors du lancement du PAI Souss Massa a permis le développement accéléré et l’accompagnement de nouveaux projets dans le secteur naval, l’automobile, les matériaux de construction, la plasturgie, l’offshoring, la chimie et parachimie, et le cuir. Au terme de ces quatre ans d’existence du programme, 184 nouveaux projets industriels ont été enregistrés dans la région pour un total d’investissement de 11.609 millions de dirhams. Si la création d’emplois tarde un peu à s’affirmer, avec seulement 1505 postes effectivement créés contre les 7938 qui étaient prévus à ce jour, l’ensemble de ces nouveaux projets devrait, à terme, permettre la création de 16.827 emplois directs. Parmi ces projets industriels, 42 sont affectés au niveau des zones industrielles en cours d’aménagement, en particulier le Parc Industriel Intégré d’Agadir Partie II et la 4e tranche du Parc Haliopolis. Une nouvelle tranche (PIIA-III) du Parc Industriel Intégré d’Agadir est en cours de planification ainsi qu’une nouvelle zone industrielle au niveau de Lqliâa, permettant ainsi de répondre efficacement aux attentes des industriels nationaux et internationaux.

Nouveau rythme pour l’industrie agroalimentaire

Sous l’impulsion du PAI Souss Massa, la promotion de l’industrie agroalimentaire a fait un bond en avant, notamment à travers la valorisation des fruits et légumes frais, la transformation des fruits et légumes, l’industrie laitière et l’industrie des viandes. Par la contribution de l’ensemble des partenaires, la région Souss Massa a enregistré, entre février 2018 et février 2022, 155 nouveaux projets dans l’écosystème agroalimentaire pour un total d’investissement de 4.787 millions de dirhams. Pour l’heure, 2084 emplois ont été effectivement créés au lieu des 8265 qui devraient l’être à ce jour, mais l’ensemble des projets devrait permettre la création, à terme, de 18.761 emplois directs. Parmi ces projets industriels, 26 sont affectés au niveau de la 4e tranche du Parc Haliopolis en cours d’aménagement.

Des ressources humaines pour accompagner le PAI-SM

Au regard de l’ampleur donnée au Plan d’Accélération Industrielle du Souss Massa, il était impératif de renforcer la qualification du bassin d’emploi et d’adapter les compétences à la demande régionale. Pour cette raison, le PAI Souss Massa dédie une de ses conventions au développement de l’offre de formation. Dans cet objectif, 22 nouvelles filières ont été créées au titre de la rentrée 2019- 2020, couvrant la totalité des nouveaux profils identifiés dans les écosystèmes du PAI. Plus de 36 millions de dirhams d’investissement ont été consacrés à l’installation de nouveaux équipements et 20,5 millions de dirhams d’investissement pour l’aménagement d’espaces de formation. De nouveaux établissements de formation sont prévus dans le cadre de cette convention : l’Ista Assaka et l’Ista Hay El Farah, ainsi que la Cité des Métiers et des Compétences Souss Massa, lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, le 6 février 2020 à Drarga, dont les travaux sont achevés à 100%. Fin 2020, 69% des besoins identifiés étaient déjà formés pour les écosystèmes chimie, automobile, naval, cuir, offshoring et matériaux de construction.

Des structures d’accueil dédiées aux projets innovants

LA CITÉ DE L’INNOVATION ET LE TECHNOPARK

Accompagner l’essor industriel de la région, c’est aussi offrir des infrastructures d’accueil dédiées à la technologie et à l’innovation, alignées sur les standards internationaux. Dans cet objectif, deux conventions ont été signées dans le cadre du PAI Souss Massa, relatives à la mise en place d’une Cité de l’Innovation qui a totalisé un coût de 42 MDH et d’un Technopark dont l’investissement a nécessité un coût d’environ 82 MDH. Opérationnelles, les deux unités encouragent l’incubation de startups innovantes.

Le Fonds Privé pour le Développement de l’Investissement

Dans le cadre de la déclinaison régionale du PAI, une convention a porté spécialement sur la mise en place d’un dispositif de financement de projets à vocation industrielle. La création de ce fonds vise à soutenir la création de projets d’investissement productifs et créateurs d’emplois pérennes, la diversification de l’économie régionale en l’inscrivant dans la dynamique industrielle nationale et le développement de zones d’activités industrielles. Parmi les réalisations, on note la mobilisation par les actionnaires du Fonds du Développement Industriel du Souss (FDIS), d’un montant de 500 millions de dirhams dont le financement provient de ressources privées de deux grands investisseurs de la région. 

Les deux groupes partenaires du FDIS ont identifié 8 projets pour un coût global de 1.755 millions de dirhams et un nombre d’emplois, à terme, de 1285 emplois directs et 3400 emplois indirects, se répartissant entre l’écosystème Agro-industrie et la filière Économie Circulaire. Au regard du volume de l’investissement à consentir par ces deux groupes, la quasitotalité des fonds du FDIS (500 Mdhs) est engagée dans les fonds propres des entreprises accueillant ces projets.

Partagez l'Article :
PAI Souss Massa: Le bilan, 4 ans après son lancement - Atlas original