Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

PROGRAMME TANOUIR Un exemple probant de l’engagement de Vivo Energy Maroc pour l’éducation

Partagez l'Article :

L’art et la culture. C’est la recette de Vivo Energy Maroc et de l’association Kane Ya Makane pour lutter contre le décrochage scolaire. Chaque année, plus de 300.000 enfants quittent malheureusement le système scolaire public marocain. La situation est encore plus marquante en milieu rural. L’échec scolaire, ainsi que l’absence d’activité parascolaire d’épanouissement aux enfants expliquent en partie ce fort niveau d’abandon.

Face à ce constat, Vivo Energy Maroc dont l’éducation est un des trois principaux axes de son action citoyenne, s’allie à l’association Kane Ya Makane pour le développement du programme Tanouir depuis 2021. Sa mission ? Lutter contre le décrochage scolaire à travers la promotion de l’épanouissement, l’éveil et la créativité des élèves dans les écoles primaires rurales. Concrètement, ce dispositif consiste en l’animation d’ateliers culturels et artistiques, de renforcement des compétences linguistiques des élèves et le déploiement de formations pour redynamiser les pratiques d’enseignement des instituteurs.

Un fort impact à Agadir

Illustrant parfaitement la démarche RSE de Vivo Energy, le projet Tanouir introduit l’art et la culture dans les écoles primaires rurales des Régions du Maroc pour améliorer le rapport des enfants à l’école et à leur apprentissage, et lutter contre l’abandon scolaire.

Là où il est lancé, le programme donne des résultats probants. Pendant la saison scolaire 2021/2022, ce sont plus de 1800 enfants au niveau national qui en ont bénéficié. À Agadir particulièrement, ils sont plus de 600 à bénéficier du programme dans les deux nouvelles écoles : l’école Sidi Ahmed Errami et l’école Igroufolous.

Les résultats n’ont pas tardé à se manifester. Les ateliers culturels et artistiques ont permis de favoriser l’épanouissement des élèves, de développer leur créativité et de renforcer leurs compétences linguistiques.

Les enseignants n’ont pas été en reste. Ils ont bénéficié d’une formation pour moderniser et redynamiser leurs pratiques d’enseignement et offrir un environnement d’apprentissage plus attractif aux élèves. Résultat : depuis le lancement du programme, le taux d’absence mensuel ne dépasse pas 1,5 jour. D’ailleurs d’autres communes avoisinantes montrent un réel engouement pour le programme. C’est le cas par exemple de la commune d’Aourir dont les enseignants ont bénéficié de formations afin de nourrir leur vision de l’école idéale.

« À travers cette initiative, Vivo Energy Maroc confirme le rôle crucial de l’éducation culturelle et artistique des enfants. Nous sommes pleinement engagés à faire bénéficier le plus grand nombre d’élèves dans le rural de ce programme d’éducation parallèle. Nous ambitionnons à terme, avec le digital, d’amplifier grandement l’impact de notre action », estime Hind Mejjati Alami, Directrice Communications et RSE de Vivo Energy Maroc.

Ainsi, avec ces résultats positifs, l’importance de la culture et de l’art dans l’éducation et du développement personnel des enfants est désormais testée et démontrée. La réussite de ce partenariat entre Vivo Energy Maroc et l’association Kane Ya Makane constitue un excellent exemple des opportunités à saisir en matière de politique RSE et d’ancrage local des entreprises. Vivo Energy Maroc s’engage ainsi à contribuer activement au développement de la société marocaine en soutenant l’éducation et l’épanouissement des enfants dans les zones rurales.

Partagez l'Article :
PROGRAMME TANOUIR Un exemple probant de l'engagement de Vivo Energy Maroc pour l’éducation - Atlas original